Alexandre Kazar 

Alexandre Kazar, installé à Rouen et fraichement revenu de Londres a fait un vœu de simplicité.
Afin de représenter des scènes qui semblent avoir atteint leur point culminant d'intensité, il joue avec le contraste apporté par l'utilisation du noir et du blanc, et parfois une touche de rouge vient déranger la composition en ajoutant une note...
Alexandre Kazar, installé à Rouen et fraichement revenu de Londres a fait un vœu de simplicité.
Afin de représenter des scènes qui semblent avoir atteint leur point culminant d'intensité, il joue avec le contraste apporté par l'utilisation du noir et du blanc, et parfois une touche de rouge vient déranger la composition en ajoutant une note de violence à l'oeuvre.
Après avoir fait ses débuts aux pochoirs, il a développé sa propre et unique "technique de chirurgien", en coupant, avec un scalpel des rubans adhésifs directement sur des toiles, technique qui lui permet une rare précision.
Le contraste de couleurs et de lumière apporté à la composition par cette technique permet au spectateur de profiter d'un effet optique modulaire.
En effet, plus le spectateur est face à l'oeuvre mais aussi plus il s'en éloigne, plus la composition l'apparaîtra nette et détaillée, comme si Kazar voulait accentuer la distance entre les scènes historiques qu'il représente à travers ses oeuvres et les spectateurs ordinaires que nous sommes.
Ses récents travaux «chirurgicaux» proposent une réinterprétation des œuvres classiques : des peintures de la Renaissance aux photographies modernes.
Après avoir participé au projet Tour Paris 13 en 2013, pour lequel il a peint une fresque en plein air, Alexandre a exposé ses œuvres à Paris et à Londres et c'est avec un plaisir non dissimulé qu'il rejoint aujourd'hui les artistes d'Outsiders.
1 - 5 sur 5 œuvres